Date de la dernière mise à jour de l'article : 06/08/2020

III - Les impacts de la mondialisation sur l'élevage français

 2 - Etude de cas : La fin des quotas laitiers/le prix du lait
Qu'est-ce que les quotas laitiers ?

Voir explication France Info ci-contre

 

Les quotas laitiers ont été créés par l'Europe il y a 30 ans. Leur objectif était de limiter la production de lait dans les pays membres. Les quotas laitiers sont un des symboles de la PAC, la Politique agricole commune et un séisme pour les éleveurs.

L'Europe a pris cette décision car elle produisait trop de lait de vache. Il faut se souvenir qu'après la Seconde Guerre mondiale, l'objectif était de produire du lait en masse pour nourrir les populations européennes. Les éleveurs étaient donc encouragés à faire toujours plus de lait. Mais à partir des années 70, il y a eu trop de lait sur le marché par rapport à la demande avec l’apparition de surplus de produits laitiers, que l'Europe rachetait aux producteurs pour soutenir les prix qui chutaient.

Pour stopper cette dérive, les quotas laitiers sont instaurés en 1984. On va demander aux éleveurs de limiter leur production. L'Europe décide des quotas pour chaque pays et chaque pays impose ensuite des quotas aux différentes exploitations. Si l'éleveur dépasse les quotas fixés, il paie une amende. L'idée est de produire moins pour ne plus avoir de surplus et de faire ainsi remonter les prix. En France les derniers quotas laitiers 2014-2015 limitaient la production à 25 milliards de litres de lait. Ces 20 dernières années, le nombre d'éleveurs a baissé de 60%.

Tout cela n'a pas empêché des pays européens de dépasser leurs quotas. Surtout l'Allemagne, premier producteur européen de lait devant la France. En 30 ans de quotas laitiers, l'Allemagne a dépassé ses quotas à 21 reprises. Elle a préféré payer deux milliards d'euros de pénalités au total. En prévision de la fin des quotas, les pays européens ont été autorisés à augmenter leur production progressivement.

Le 1er avril 2015, les quotas disparaissent et l'Europe a pu produire autant qu'elle voulait. Ce changement de cap s’explique car le monde a changé. Schématiquement, la demande des pays émergents a grimpé, notamment en Asie. Le gigantesque marché chinois veut du lait pour ses bébés. Et la Chine veut l'acheter à l'étranger, après les scandales de lait frelaté sur son territoire. En Europe, des pays sont prêts à exporter en masse, comme l'Allemagne, l'Irlande, les Pays-Bas.   

Ressources complémentaires

L'évolution des prix du lait

Une crise laitière a fait suite à la fin des quotas laitiers : elle est liée notamment à l’augmentation de la production européenne, associée à un embargo russe, et une baisse des importations chinoises.

Chapitre suivant

Une question ?

Un commentaire ?

Certaines pages sont un peu lourdes et peuvent mettre quelques secondes à s'afficher !

Logo du GIS Avenir Elevages

Abonnez-vous !

© 2023 by Salt & Pepper. Proudly created with Wix.com