Date de la dernière mise à jour de l'article : 06/08/2020

I - Qu'est-ce qu'un agrosystème ?

1- Les composants de l'agrosystème
Des hommes

Une des particularités des agrosystèmes, par rapport à un écosystème naturel, est qu’il est modifié et contrôlé (de façon plus ou moins importante selon les cas) par l’homme.

Les hommes impliqués sont éleveurs, cultivateurs, etc., et fournissent un travail. Les interventions qu’ils réalisent dans l’agrosystème ont pour objectif de produire de la biomasse (végétale ou animale), soit pour produire de la nourriture, ou bien de l’énergie (des agrocarburants par exemple), de la matière première pour l’industrie, etc.

Pour plus d’informations sur le métier d’éleveur : voir le Chapitre 0 : qu’est-ce que l’élevage

Des surfaces

Les surfaces d’un agrosystème sont constituées de surfaces cultivées et de surfaces naturelles.

Dans le cas d’un élevage, les surfaces cultivées peuvent être utilisées pour produire l’alimentation des animaux élevés sur place, ou bien produire des « cultures de vente ». Pour l’alimentation des animaux, l’éleveur peut produire :

  • Des aliments dits « concentrés », riches en énergie comme les céréales par exemple (grains)

  • Des fourrages, pour les herbivores uniquement, comme par exemple l’herbe pâturée, la paille, ou l’ensilage de maïs ou d’herbe. Ces fourrages peuvent être récoltés, ou bien consommés directement par les animaux (pâturage)

  • Les prairies sont un cas un peu particulier de surfaces fourragères. Elles peuvent être permanentes (naturelles ou non retournées depuis plus de 5 ans) ou bien temporaires (semées pour une durée courte inférieure à 5 ans).

Pour plus d’informations sur les aliments utilisés par l’élevage : voir le Chapitre 3 : l’Elevage, entre pollutions et services environnementaux

Les surfaces naturelles sont composées par exemples des haies, bandes enherbées, et de certaines prairies (qui évoluent de façon naturelle, avec des interventions de l’homme minimes).

Pour plus d’informations sur les prairies et leur importance pour la biodiversité : voir le Chapitre 3 : l’Elevage, entre pollutions et services environnementaux

Des animaux

Dans une ferme d’élevage, la spécificité est la présence d’animaux. On peut élever une grande diversité d’animaux (pour des productions variées : viande, lait, œufs, cuir, laine …). Les animaux nécessitent un apport d’eau et d’aliments, qui peuvent provenir de la ferme ou bien venir de l’extérieur (en local ou plus éloigné). Leurs déjections sont souvent réutilisées dans la ferme pour fertiliser les cultures.

Pour plus d’informations sur les animaux élevés en France: voir le Chapitre 0 : qu’est-ce que l’élevage

Des bâtiments et du matériel

Selon les systèmes, les besoins en matériel et bâtiment sont plus ou moins importants. On compte par exemple : le logement des animaux, les stocks de nourriture, la transformation / traite dans le cas du lait, mais aussi le matériel de culture, de soins aux animaux …

Ces bâtiments et matériels nécessitent des apports en eau, électricité, carburants, qui viennent majoritairement de l’extérieur de l’agrosystème.

Schéma bilan

D’après les résultats du projet Cantogether

Lire la suite

du chapitre

Une question ?

Un commentaire ?

Logo du GIS Avenir Elevages

Certaines pages sont un peu lourdes et peuvent mettre quelques secondes à s'afficher !

Abonnez-vous !

© 2023 by Salt & Pepper. Proudly created with Wix.com