Chap 3 miniature.png

Date de la dernière mise à jour de l'article : 08/09/2021

III - Antibiotiques : utilisation en élevage, et risques d’antibiorésistance

2 - Qu'est ce que l'antibiorésistance ? Quels sont ses liens avec l'élevage ?
 
1) Qu’est-ce que l’antibiorésistance ?
Des boîtes de Pétri

Extraits : 

Qu’est-ce que l’antibiorésistance ?

On parle d’antibiorésistance lorsque certaines bactéries ne sont ni tuées ni inhibées par les doses d’antibiotiques administrées. Ce sont bien les bactéries, hébergées par l’Homme ou l’animal, qui peuvent devenir résistantes à un traitement antibiotique et, en conséquence, rendre le traitement de leur hôte inefficace.

 

Comment une bactérie devient-elle résistante ?

Toute utilisation d’antibiotique engendre un effet de sélection de bactéries résistantes et crée une pression favorable à leur développement : ces bactéries vont persister, se multiplier et devenir prépondérantes28

À ce jour, certaines familles d’antibiotiques ne sont déjà plus efficaces contre certaines espèces bactériennes. Ce phénomène de résistance peut être :

  • naturel : certaines bactéries n’étant pas sensibles naturellement à certains antibiotiques. Ceci peut être dû à un défaut d’accès de l’antibiotique à sa cible dans la bactérie ou encore à une absence de cible.

  • acquis : l’augmentation du taux de bactéries résistantes est étroitement corrélée à un mésusage des antibiotiques comme un traitement mal adapté, arrêté trop tôt ou trop peu dosé, ou encore à une surconsommation d’antibiotiques29. Cette résistance est régulièrement décrite dans des environnements tels que les hôpitaux dans lesquels les antibiotiques sont fréquemment utilisés. Une bactérie peut devenir résistante soit par mutation chromosomique naturelle soit suite à l’échange, entre bactéries, de supports génétiques porteurs de gènes de résistance aux antibiotiques.

 

Capture_CIV_antibioresist.JPG

Crédit : Chardon, H., & Brugère, H. (2014). Usages des antibiotiques en élevage et filières viandes. Cahiers Sécurité Sanitaire Santé Animale du Centre d’Information des Viandes.

Quels sont les risques éventuels, pour la santé animale et la santé humaine, liés à l’utilisation d’antibiotiques en élevage ?

 

Développement de l’antibiorésistance des bactéries d’origine animale

 

L’Homme et l’animal partageant le même environnement (bactéries, virus, etc.) et les mêmes antibiotiques, leur santé relève de fait d’une seule et même santé. En l’absence de nouveaux antibiotiques permettant d’agir sur des bactéries résistantes aux antibiotiques déjà utilisés, le risque d’impasse thérapeutique pour certaines infections bactériennes est non négligeable. Il s’agit d’une menace grave pour la santé publique, en raison d’une baisse de la production de denrées alimentaires d’origine animale d’une part et surtout du risque de transmission de bactéries antibiorésistantes à l’Homme d’autre part. Les éleveurs étant au contact des animaux, ils sont souvent les premiers confrontés à des bactéries résistantes.

 

Résidus d’antibiotiques dans les viandes et le lait

 

L’administration d’un médicament à un animal peut être à l’origine de résidus de cette substance et de ses métabolites dans les denrées alimentaires qui en sont issues telles les viandes et le lait. Les risques liés à ces résidus résultant de l’usage d’un médicament vétérinaire en élevage sont connus, car évalués dans son dossier d’autorisation de mise sur le marché : Chaque antibiotique disponible pour un usage vétérinaire a fait l’objet de nombreux tests afin de déterminer

  • sa cinétique d’élimination dans le lait et dans la viande

  • la concentration qui ne crée aucun effet néfaste sur les bactéries de la flore digestive humaine

 

Ces éléments permettent de déterminer le temps d’attente, c’est-à-dire le temps que l’éleveur doit respecter avant de commercialiser le lait ou la viande de l’animal traité avec des ATBQ

 

Rejets d’antibiotiques dans l’environnement (eaux et sols)

 

Les animaux traités avec des antibiotiques peuvent les excréter via leurs fèces et urines sous leur forme initiale ou sous la forme d’un ou plusieurs métabolites. Des résidus de médicaments peuvent donc être rejetés dans le milieu naturel30 .

Capture_encadré_antiob.JPG
Des boîtes de Pétri

25 000 : C'est le nombre de morts lié chaque année à une infection due à une bactérie résistante. A ce jour, on dénombre 5 bactéries antibiorésistantes : Staphylococcus aureus, Acinetobacter baumannii, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae et Pseudomonas aeruginosa. 

En savoir + : voir le Dossier Inserm sur le phénomène de résistance aux antibiotiques.

Consommation d'antibiotiques en France : voir le dossier de SantéPubliqueFrance (lien).

La lutte contre l'antibiorésistance en France et dans le monde s'organise selon deux axes : d'une part, prévenir les infections et d'autre part mieux utiliser les antibiotiques.

 
 
Prescription de médecine

Lire la suite

du chapitre

miniature chap 4.png

III. Antibiotiques en élevage et antibiorésistance (suite)

Contactez-nous !

Une question ?

Un commentaire ?